mai 2021

Jim Europe, Alexander Smith et Horace Pippin trois artistes afro-américains de la Grande guerre à la modernité

Daniel Soutif
Paris, France
L'École des Modernités

Quoique fortement soumis à la discrimination, les Africains-Américains s’enrôlèrent en masse dans l’armée américaine pendant la première guerre mondiale. Ainsi, grâce notamment à l’orchestre militaire du lieutenant Jim Europe (1880-1919), le jazz y fit ses premiers pas. Tels Albert Alexander Smith (1896-1940) et Horace Pippin (1888-1946), des peintres ou futurs peintres traversèrent également l’Atlantique. Et de cette traversée résulta un bon nombre d’œuvres d’art, réalisées sur place ou après coup.

Cette conférence retracera le parcours de ces artistes, qui ont autant contribué à l’essor de la modernité en France qu’aux Etats-Unis.

Daniel Soutif

Daniel Soutif est historien et critique d’art, commissaire d’exposition. Après enseigné la philosophie, il a collaboré à plusieurs rédactions en tant que critique de jazz, et d’art. Il a été rédacteur en chef des Cahiers du Musée national d’art Moderne de 1990 à 1994 et Directeur du Département du développement culturel du Centre Pompidou (1993-2001). Il a été commissaire de nombreuses expositions marquantes dont : « Le Temps, vite ! » (Centre Pompidou, 2000) ; « Le Siècle du Jazz » (Musée du quai Branly, 2009) « The Color Line. Les artistes africains- américains et la ségrégation » (Musée du Quai Branly 2016-2017). Et il a notamment publié Papiers journal. Chroniques d'art 1982-1992 (Jacqueline Chambon, 1994), et dirigé la publication de Nelson Goodman et les langages de l'art (Centre Pompidou, 1991), et de L’Art du XXè siècle 1939-2002 (Citadelles & Mazenod, 2005).

26 mai à 18h30 sur Zoom

S'inscrire pour assister en ligne

Pour rechercher une œuvre consulter l’Alberto Giacometti Database