22 févr. 2022

Mahmoud Mokhtar, Mohamed Naghi, les modernes d’Égypte. Trajectoires, et réseaux transméditerranéens à Paris au début du XXe siècle

Nadia Radwan
Paris, France
L'École des Modernités À l'Institut Giacometti

L'histoire encore fragmentaire de l'art moderne égyptien est marquée par les circulations multiples de part et d’autre de la Méditerranée et la constitution de réseaux transnationaux. Nombreux sont les artistes qui dans la première moitié du XXe siècle vont et viennent entre l’Égypte et l’Europe pour étudier, enseigner ou établir un atelier. Cette migration est aussi celle des modèles institutionnels, dans laquelle s’ancre la définition d’une modernité artistique et qui, par les contre-discours qu’elle génère, ouvre la voie aux avant-gardes des années 1940-50. Au travers des cas exemplaires de Mahmoud Mokhtar et Mohamed Naghi, cette conférence interrogera le rôle joué par Paris dans le parcours de ces artistes et dans le développement de cette modernité.

S'inscrire à la Newsletter de l'École des modernités

Nadia Radwan est historienne de l'art, professeure assistante d'histoire de l'art mondial à l'Université de Berne (Institut d’histoire de l’art/Center for Global Studies). Elle a été chercheuse et enseigné à l’Université américaine du Caire, à l’Université américaine de Dubaï et à l’Université de Zurich. Ses recherches portent sur l'art et l'architecture du Moyen-Orient (19e et 20e siècles), les modernismes extra-occidentaux, les féminismes arabes, l’orientalisme et le musée global. Sa thèse de doctorat, Les modernes d’Égypte (Peter Lang) a été publiée en 2017. Ses travaux actuels portent sur les politiques de l’abstraction et de l’ornement au Moyen-Orient. Elle a contribué à plusieurs projets curatoriaux et catalogues d’exposition (Mathaf : Arab Museum of Modern Art, Sharjah Art Museum, The Metropolitan Museum of Art). Elle est la co-fondatrice de Manazir : Swiss Platform for the Study of Visual Arts, Architecture and Heritage in the Middle East et la rédactrice en chef de Manazir Journal.

22 février 2022, à 18h30

Conférence en français

En ligne ou sur place au Giacometti Lab, 9 rue Victor Schœlcher

Vidéos

Nadia RADWAN - Mahmoud Mokhtar, Mohamed Naghi, les modernes d’Égypte. Trajectoires et réseaux transméditerranéens à Paris au début du XXe siècle

Pour rechercher une œuvre consulter l’Alberto Giacometti Database