Du 05 avril au 09 juin 2019

Alberto Giacometti - Teresa Hubbard / Alexander Birchler Flora

Paris, France
À l'institut Giacometti

L’Institut Giacometti présente un nouveau volet de l’installation Flora et de Bust du duo d’artistes américano-suisse Teresa Hubbard / Alexander Birchler, en regard d’un ensemble de sculptures et de dessins d’Alberto Giacometti, pour la plupart inédits. L’installation Flora retrace l’histoire extraordinaire de l’artiste américaine au destin mouvementé et révèle une période particulière de la vie d’Alberto Giacometti.

Commissaire : Christian Alandete

Teresa Hubbard / Alexander Birchler

Flora, 2017
(détail)
Installation à double film synchronisée avec son partagé.
30 min.

Flora Mayo s’installe à Paris en 1925 pour étudier à l’Académie de la Grande Chaumière dans la classe d’Antoine Bourdelle. Elle y rencontre Alberto Giacometti avec qui elle entame une relation amoureuse. Chacun réalise le portait de l’autre. Mais les conséquences de la grande dépression aux États-Unis auront raison des velléités d’artiste de Flora. Sa famille ruinée, elle doit retourner dans son pays, interrompre sa carrière et gagner sa vie loin du milieu artistique, dans des conditions très précaires : elle travaille en usine, puis devient femme de ménage. Alors que Giacometti deviendra un sculpteur mondialement reconnu, le destin de Flora Mayo a laissé peu de traces dans l’histoire de l’art, réduites à quelques notes en bas de page dans la biographie de James Lord (1985) consacrée au sculpteur.

La première version de cette œuvre a été créée à la Biennale de Venise en 2017. Grâce à une collaboration étroite entre les artistes et la Fondation Giacometti, l’installation est présentée aujourd’hui dans une version spécialement adaptée pour l’institut Giacometti, en dialogue avec les œuvres d’Alberto Giacometti de la même période. L’histoire originale de Flora Mayo reconstituée par Hubbard / Birchler au terme d’une enquête digne d’un travail de détective, est l’occasion pour les artistes d’évoquer la place des femmes dans l’écriture de l’histoire de l’art. L’installation associe deux formes de cinéma : un biopic en noir et blanc, mettant en scène la relation entre Flora et Alberto, et un film documentaire en couleur, qui reconstruit l’histoire personnelle de Flora à travers le regard de son fils David Mayo. Par une bande son commune, les artistes réunissent ces deux versions d’une même histoire, instituant une conversation entre une mère et son fils et jetant un pont entre deux villes Paris et Los Angeles, et deux époques, 1927 et 2016.

Pour rechercher une œuvre consulter l’Alberto Giacometti Database