Johnny Walking Man

Fondation Giacometti -  Johnny Walking Man

The Morning After
Une pièce de théâtre (extrait)

Avec :
Annette Messager dans le rôle de la fumeuse
Douglas Gordon dans le rôle de l'artiste
Christian Alandete dans le rôle du conservateur
 
 
La fumeuse
Vous connaissez l'histoire avec Beckett ?
 
Le conservateur (revenant dans la salle)
Allons, Annette, ne recommence pas avec cette histoire. (S’adressant à l’artiste) Elle m'a obligé à la mettre dans son catalogue.
 
La fumeuse
Ils étaient très proches. Ils buvaient beaucoup tous les deux à Montparnasse. Et, bien sûr, Samuel Beckett voulait boire du whisky irlandais, alors que Giacometti voulait boire du Johnny Walker.
 
L'artiste
Du whisky écossais. (rires)
 
La fumeuse
Alors Beckett lui dit - c'est horrible !  Et Giacometti lui répond - tu sais quoi ? C'est ça que je veux faire. L'homme qui marche ! Et voilà ! C'est comme ça qu'il a fait l'homme qui marche.*
 
L'artiste
Non ! Excellent ! C’est vrai ?
 
Le conservateur
Non, c'est une belle histoire, mais il y a peu de chances qu’elle soit vraie !
 
L'artiste (souriant)
Est-ce qu’il s’est fait sponsoriser ?
 
La fumeuse
Incroyable non!*
 
L'artiste (au conservateur)
Oui. Tu sais, je n'ai jamais pensé à te montrer ça dans mon studio. J'ai un Johnny Walker en bois.
 
L'artiste
J'adorerais que Martina aille le photographier maintenant. C’est un cadeau d'Ealan Wingate.
 
La fumeuse
Ah oui. Je le connais.
 
L'artiste
Alors, lorsque j'étais jeune, je buvais. Maintenant...
 
La fumeuse
Tu ne bois plus ?
 
L'artiste (faisant un clin d'œil)
Non.
 
La fumeuse
Oh ! C’est pas drôle hein ?*
 
L'artiste
Pas d'alcool ni de tabac. Donc, à l’époque où je buvais beaucoup de whisky, Ealan m'a offert ce beau Johnny Walker en bois. (montrant la taille avec ses bras) Grand comme ça. Parce que, normalement, il a un bâton. Mais j'ai perdu le bâton. Il n'a plus de bâton. Donc, il est un peu comme ça. Il ressemble vraiment à un type qui marche.
 
La fumeuse
Et maintenant, il est à Berlin ?
 
L'artiste
Oui, il est dans mon studio. Je l'ai mis dans une vitrine.
 
La fumeuse
Tu devrais le montrer dans l'exposition.

L'artiste
Oui, c'est une excellente idée !
 
Le conservateur
Je n'en suis pas sûr ! Je vous en prie, non !
 
L'artiste
Tu sais quoi ? J'appelle Martina, pour lui demander d'aller photographier Johnny Walker, là tout de suite.
(au téléphone avec Martina) : Marti, je suis tombé sur Annette Messager qui m'a raconté cette histoire fantastique. Samuel Beckett buvait du whisky irlandais, pas du Jameson's. Giacometti buvait du Johnny Walker. Apparemment, c'est de là que vient l'homme qui marche. Donc je me demandais Marti - je sais que c'est une journée chargée - pourrais-tu descendre et prendre des photos de mon Johnny Walker ? Tu vois de quoi je parle ? Merci Marti. (Il raccroche son téléphone)
C'est une histoire fantastique. Si tu regardes Johnny Walker aujourd'hui, il marche dans la direction opposée à celle où il marchait il y a deux siècles. Parce qu'il a fait un virage à 180 degrés. Donc, si je me souviens bien, (en faisant l’homme qui marche) il va dans cette direction.
 
La fumeuse
Oui*
 
L'artiste
Mais lorsque Johnny Walker a voulu vendre son whisky au Japon, cette direction était considérée comme négative.
 
La fumeuse
Ah bon ?
 
L'artiste
(changeant de direction) Ça, c'est positif. Ils ont donc choisi cette direction. Tu vois ?
 
La fumeuse
Incroyable.
 
L'artiste
C'est complètement fou, non ?
 
La fumeuse
Oui c'est ça donc là c'est dans le sens de la marche.*
Mais vous pouvez les intervertir ?
 
L'artiste
Oui, mais après, tu vois le derrière. (réfléchissant) Hum, je vais en faire quelque chose.
 

* en français dans le texte

Articles
Du 24 avril au 24 mai 2020

Le corbeau #1

Berlin, Friday April 24th, 2020
Pour rechercher une œuvre consulter l’Alberto Giacometti Database