Tarsila do Amaral, Abaporú, 1928, huile sur toile, 85x72,5cm, Museo de Arte Latinoamericano de Buenos Aires

19 févr. 2018

Modernidad devoradora / Modernité dévorante. Femmes artistes latino-américaines d'une modernité subalterne.

Agustín Pérez Rubio
Institut Giacometti, France
À l'institut Giacometti L'École des Modernités

"Il est impossible de comprendre la Modernité dans les différents contextes de l’Amérique Latine sans le travail essentiel de plusieurs artistes femmes latino-américaines. Elles n’ont pas seulement réalisé un renversement rapide dans la hiérarchie des genres mais ont aussi évolué dans leur travail et énormément accompli dans le domaine politique, nous aidant ainsi à concevoir ce que nous appelons aujourd’hui le discours postcolonial. Au sein des contextes brésilien, argentin, et mexicain, de nombreux exemples nous permettront de comprendre comment le travail de ces femmes a été inspiré par des problèmes politiques et sociaux. Par les œuvres de Tarsila do Amaral, Maria Izquierdo et Nahui Olin ou encore Alicia Penalba, parmi de nombreuses autres femmes artistes, on peut comprendre le passage crucial de la Modernité dans une fonction émancipatrice".

Agustín Pérez Rubio.

Agustín Pérez Rubio est directeur du MALBA, Museo de Arte Latinoamericano de Buenos Aires depuis mai 2014. Il a été Conservateur en Chef et Directeur du MUSAC (2003 – 2013), où il a organisé des expositions monographiques d’artistes comme Pierre Huyghe, Julie Mehretu, Dora García, Pipiloti Rist, Harun Farocki, Ana Laura Aláez, Ugo Rondinone, ou Lara Almarcegui. Il aussi travaillé comme commissaire indépendant, avec des expositions d’artistes comme SUPERFLEX, Sophie Calle, Rosangela Rennó, et plusieurs expositions collectives thématiques en lien avec le genre, l'architecture, et la politique.
Au MALBA, il a développé un programme socio-politique consacré aux artistes femmes Latino-Américaines. Dans ce programme d’expositions ont notamment été présentées : Teresa Burga, Annemarie Heinrich, Claudia Andujar, Alicia Penalba et Mirtha Dermisache, entre autres. Pérez Rubio a en outre conçu avec Andrea Giunta une nouvelle présentation de la collection du MALBA, intitulée “VERBOAMERICA”, révision postcoloniale de la collection. Toujours au MALBA, il a été le commissaire d’expositions monographiques d’artistes comme Yoko Ono, Voluspa Jarpa, Alexander Apostol, Carlos Motta.

Pour rechercher une œuvre consulter l’Alberto Giacometti Database